Le café et ses mille bienfaits

De la bonne humeur toute l’année

Sans lui, on aurait parfois bien de la peine à commencer nos journées! Mais l’humeur passe au beau fixe dès que la machine à café s’allume et que l’odeur du chaud breuvage se fait sentir. D’où vient un tel engouement? Voici ce qui compose le café et comment le rendre aussi digeste que possible.

Photo: Getty Images

Le café est une des boissons les plus appréciées en Suisse. Chaque habitant boit plus de 1‘000 tasses par an, ce qui fait de notre pays le troisième plus grand amateur de café en Europe. En matière de consommation du délicieux breuvage, nous ne sommes surpassés que par l’Allemagne et la Norvège.

Le café est bon pour la santé

Les grains de café sont les graines des fruits à noyau du caféier. Ils contiennent des ingrédients d’excellente qualité. Un des plus connus est la caféine, un composé azoté faisant partie des alcaloïdes. Si les alcaloïdes sont toxiques à hautes doses, à petites doses, ils stimulent le système nerveux central et l’activité cardiaque tout en réduisant les risques d’AVC et de cancer du foie. On suppose que la consommation de café diminue également le danger de développer la maladie d’Alzheimer, le diabète et la dépression. On conseille toutefois aux femmes enceintes de boire moins de café, car il aurait une influence négative sur la santé de l’enfant à naître.

Du café au saut du lit? Il n’y a pas mieux!

Mais pourquoi le café nous donne-t-il un coup de fouet? La caféine élimine l’adénosine (une substance qui favorise la fatigue) des récepteurs des cellules nerveuses. De plus, elle stimule la bonne humeur, l’attention et les capacités de concentration. Elle agit sur la rapidité de pensée et améliore la mémoire à long terme. Une tasse de café peut contenir jusqu’à 120 milligrammes de caféine. Son effet excitant dure en moyenne quatre heures. Avis aux amateurs de cappuccino: les graisses du lait retardent l’absorption de la caféine dans le sang. Le coup de fouet se fait dès lors attendre.

Photo: Getty Images

Les chouchous: Arabica, Robusta et Excelsa

L’arôme du café est déterminé par les processus de caramélisation et de condensation qui donnent au grains leur couleur et leur goût. Si les plantes de café connues dépassent largement la centaine, les variétés de café sont encore plus nombreuses. Les plus courantes sont les doux Arabica à l’acidité délicate, les Robusta à l’amertume plus prononcée, les Liberica légèrement noisetés, les Excelsa au goût puissant de terroir et les suaves Maragogype. Le goût des grains varie en fonction de la région. Les grains Arabica auront une saveur différente suivant qu’ils viennent d’Afrique ou du Brésil.

La variété de café la plus chère du monde est le «Kopi Luwak» originaire d’Indonésie et du Vietnam. Son coût est de 1‘000 francs. Il s’agit de grains de café à moitié digérés que l’on trouve dans les excréments de civettes palmistes (les luwaks). A votre santé!

Quel est le meilleur café? Tout dépend des goûts de chacun. Il convient toutefois de tenir compte du type de café lors de la préparation. Du fait de sa longue torréfaction, le petit noir, également appelé espresso, est moins acide. Le café «pressé» est mieux toléré que le café filtre, car plus facilement assimilé par l’organisme. Ce dernier, en revanche, présente une teneur moins élevée en cafestol et kahweol, deux substances qui augmentent le taux de cholestérol, car celles-ci sont retenues dans le filtre. Du coup, même les personnes souffrant de cholestérol élevé peuvent boire du café filtre.

Ne pas composter le marc de café

On recommande l’utilisation du marc de café comme fertilisant. Cependant, les dernières études en la matière contredisent les conseils bien intentionnés donnés jusqu’ici. Le marc de café ne doit absolument pas être composté, car les vers utiles meurent en le consommant. Vous détestez les escargots et les limaces? Sachez que vous ne les éliminerez pas avec le marc de café: les gastéropodes glissent nonchalamment sur les grains broyés sans en être affectés. Par contre, si vous aspergez vos plantes avec une solution de café diluée, la caféine aura sur elles l’effet – mortel – d’une neurotoxine.

Cela pourrait également vous intéresser

De l’espresso au café lucernois

Comment préparer votre café préféré

Pour obtenir un bon café, la torréfaction et la qualité des grains jouent un rôle déterminant. Mais les saveurs additionnelles qu’on trouve dans la tasse ou le verre définissent également la puissance du goût de chaque spécialité de café.

A la recherche d’un délicieux buffet brunch?

Les plus beaux restaurants de Suisse où bruncher

En hiver, rien n’égale le plaisir d’un copieux brunch dominical. Nous vous révélons les restaurants où bruncher dans toute la Suisse. Trouvez celui qui est fait pour vous: traditionnel, raffiné, énergétique et sain.