Les exubérantes seventies sont de retour

Ce qu’on entend par style vintage

 

Imprimés fleuris, nuits sauvages et amour libre. Aujourd’hui, nous revivons les années 70 – du point de vue de la mode, au moins. L’expert en style Cliffort Lilley nous fait remonter le temps et lève le voile sur la nouvelle tendance vintage.

Photo: Getty Images

Ah, les années 70… Si certains s’en rappellent avec nostalgie, d’autres ne les connaissent qu’à travers des films cultes comme «Grease» ou «La fièvre du samedi soir». Durant les seventies, il s’agissait avant tout de souligner sa personnalité et son unicité par le biais de son style vestimentaire. On avait le choix parmi une foule de pièces d’habillement bon marché que les hippies de l’époque ont rendues populaires.

L’individualité était mise en avant. C’est d’ailleurs pour cette raison que cette période a été désignée comme la «décennie du moi». Ce terme, forgé par l’auteur Tom Wolfe, décrit le processus de découverte de soi-même et de mouvement de dérive d’une génération entière.

Les seventies ont également vu s’approcher la fin de la guerre du Vietnam. Il soufflait un vent de liberté. On avait envie de laisser derrière soi les conflits et les interdits des années 50 et 60. On voulait embrasser pleinement le luxe d’une vie bohème.

Motifs psychédéliques, chaussures à plateau et pattes d’eph

Ce qui a débuté comme une révolte de la jeunesse dans les sixties est devenu, dans les années 70, une célébration de la liberté. Celle-ci recouvrait un grand nombre de domaines de la vie, notamment la liberté d’aimer ou l’amour libre et, bien sûr, le style d’habillement. Les motifs psychédéliques reflétaient le penchant croissant pour les drogues et le «no future» fataliste du mouvement punk.

Les coupes et imprimés ont joué la carte du spectaculaire. Il fallait être aussi bizarre que possible. On associait tout et n’importe quoi: dentelles, vestes en tartan et Doc Martens; chaussures à plateau, vestes en cuir déchirées et jeans ultra moulants; paillettes, bas résille, sandales avec chaussettes, hot pants (shorts très courts), cravates larges, cols pelle à tarte et pattes d’eph. Hommes et femmes portaient les cheveux longs, souvent teints de toutes les couleurs. Le denim est devenu la matière la plus populaire. Du coup, le jean était un incontournable dans chaque garde-robe.

Photo: Getty Images

Culture et mode s’inspirent de «Hair» et de «La fièvre du samedi soir»

La culture pop cultivait, elle aussi, un lien étroit avec la mode. La comédie musicale « Hair» – un résultat du mouvement hippie et de la révolution sexuelle – a brisé les tabous liés à la nudité et à la consommation de drogues et mis en avant des cultures différentes. La popularité acquise alors par le look afro illustre à la perfection l’esprit du temps. A ce jour, «Hair» représente un événement clé de la culture pop, un peu comme «La fièvre du samedi soir», le film culte qui a lancé John Travolta et la mode des longues nuits en disco. C’est peut-être même un peu grâce à ce dernier que le Club 54 d’Andy Warhol à New York est devenu la boîte la plus «in» de cette période.

Les années 70 ont marqué toute une génération. Mais l’arrivée du SIDA dans les années 80 a mis fin à la décadence qui avait rendu célèbres les esprits libres et les hippies. Cette époque n’en est pas moins restée dans les mémoires – ce que prouve le retour sur le devant de la scène de la mode des seventies.

Photo: Getty Images

Trouvez ici les tendances majeures des seventies.

Ceci pourrait également vous intéresser

Des chaussures stylées et confortables

Les indispensables baskets

Nous avons tous une paire de baskets. Souvent même deux. Ces chaussures polyvalentes séduisent par leurs designs créatifs, leurs coupes pleines de style et leur grand confort. Un excellent choix en toute situation (ou presque).

Les tendances actuelles

Du Teddy Coat à l’oversize

Avec le manteau classique en laine, vous ne pouvez pas vous tromper. Mais quels modèles ont également le vent en poupe? Voici les autres tendances essentielles de cet hiver.